Contact : +33 6 03 18 07 41

Les fondements du Yoga du Son

Une école inspirée de l’Orient et de l’Occident

Le “Yoga du Son” trouve ses origines dans la nuit des temps, au coeur des traditions et des religions, bien que libre et distinct de celles-ci.

Les pratiques de chants mantriques, plusieurs fois millénaires, sont à l’origine venues de l’Asie au coeur de l’Hindouisme et du Bouddhisme. Prenant des formes multiples et différentes, empruntant parfois des rituels précis et des techniques strictes, et parfois au contraire, dans la pratique, se “laissant aller”, à l’écoute de l’instant, improvisant sans contrôle ni intentions particulières, mais recherchant sans chercher le même but.

Sons-sources”, bîjas, mantras de l’hindouisme, du taoisme ou du bouddhisme, chants harmoniques sacrés des moines tibétains, sons thérapeutiques des chamans d’Asie Centrale, psalmodies soufies, litanies catholiques, prières du coeur orthodoxe, dhikr musulman, nembutsu japonais, chants grégoriens, etc… Ces richesses infinies de la voix font partie du patrimoine spirituel de l’humanité.

Pratiqués depuis la nuit des temps, pour leurs vertus ou leurs pouvoirs, ces Sons Sacrés ont la capacité de conduire à la Connaissance la plus haute.

mains et bol tibétain

Le chant mantrique

Le Yoga du Son, utilise le chant de mantra et “bîja mantra”

Ce sont des phonèmes sans signification apparente, qui trouvent leur véritable sens dans la vibration et la conscience qui en jaillit.

Le mot “Mantra” n’est pas employé pour parler des litanies catholiques, de la prière du cœur des orthodoxes ou des psalmodies soufies, mais il s’agit bien du même concept sous d’autres formes et d’autres cultures.

Que votre objectif soit une quête du sens, une recherche personnelle ou tout simplement l’envie de vivre pleinement sa vie, l‘enseignement du Yoga du Son de Patrick Torre vous fera découvrir à travers la voix, les richesses fabuleuses qui sont en vous.

Un mantra est une séquence sonore composée de voyelles et de consonnes qui contient dans ses phonèmes un noyau d’énergie sacrée.”

Patrick Torre